Recherche en intelligence artificielle réalisée en Espagne

«`html

L’Intelligence Artificielle (IA) est devenue un outil fondamental pour le progrès et la compétitivité des nations. Son potentiel pour transformer des secteurs tels que la santé, l’industrie, les transports, la technologie et l’agriculture est indéniable. Son impact sur l’économie et la société sera de plus en plus important dans les années à venir. L’Espagne, comme d’autres pays, a l’opportunité de profiter de cette révolution technologique pour stimuler son développement économique et social. Pour cela, il est essentiel d’investir dans la valorisation des projets existants et de promouvoir le développement de nouvelles recherches. L’IA, conjointement avec l’informatique quantique et les semi-conducteurs, sera déterminante pour l’avenir du pays.

Dangers de ne pas avoir sa propre technologie

Le manque d’investissement et de développement dans une technologie propre peut entraîner de graves problèmes:

  1. Dépendance technologique : L’Espagne pourrait dépendre de solutions et d’outils développés par d’autres pays, ce qui implique une plus grande vulnérabilité et un manque de contrôle sur les décisions stratégiques liées à l’IA. En outre, dépendre de technologies étrangères pourrait compromettre la confidentialité des données et la sécurité nationale, puisque les politiques et clauses de ces technologies peuvent permettre l’utilisation de données sensibles des utilisateurs.
  2. Perte de compétitivité : Sans technologie propre, l’Espagne court le risque de rester en retrait dans la course mondiale à l’innovation. Les autres pays qui développent et adoptent des technologies avancées d’IA plus rapidement seront plus compétitifs sur le marché mondial, ce qui pourrait reléguer l’Espagne au second plan en termes économiques et technologiques.
  3. Limitations dans la personnalisation et l’adaptation : En dépendant de technologies développées dans d’autres pays, l’Espagne pourrait rencontrer des difficultés pour personnaliser et adapter ces technologies aux besoins spécifiques de son marché et de sa société. Les solutions importées peuvent ne pas être totalement adéquates pour les particularités culturelles, linguistiques et socio-économiques du pays.
  4. Risque de biais et de discrimination : Les technologies d’IA peuvent refléter les biais et discriminations présents dans la société où elles sont développées. Si l’Espagne ne développe pas sa propre technologie d’IA, elle pourrait être exposée à une plus grande discrimination. Par exemple, les algorithmes pour la compréhension du langage sont souvent développés principalement en anglais, ce qui pourrait exclure d’autres langues, y compris l’espagnol.

Agence Espagnole de Surveillance de l’IA (AESIA)

Le gouvernement espagnol a franchi une étape importante avec la création de l’Agence Espagnole de Surveillance de l’Intelligence Artificielle (AESIA). Cette agence, basée à La Corogne, supervisera la bonne application de la réglementation européenne sur l’IA et minimisera ses risques. De plus, l’AESIA promouvra un écosystème d’innovation pour attirer et retenir les talents spécialisés, dans le cadre de l’Agenda España Digital 2026, de la Stratégie Nationale d’Intelligence Artificielle et du Plan de Relance, de Transformation et de Résilience des fonds européens.

Projets mirages

Malgré ces avancées, il existe des initiatives qui, bien qu’elles semblent prometteuses, ne contribuent pas au développement de la technologie propre en Espagne. Un exemple est le Responsible AI Innovation Center (RAIIC) de Microsoft, qui aidera à accélérer le déploiement de projets d’IA dans les entreprises et les administrations publiques en Espagne. Cependant, ce projet utilise la technologie développée par Microsoft, non la technologie espagnole.

Un autre exemple est ADIA Lab, une entreprise d’IA et de calcul avancé qui a établi son siège européen à Grenade. Bien que la présence de ces grandes compagnies internationales soit positive pour l’emploi et le talent local, se concentrer sur l’attraction d’entreprises étrangères pourrait détourner l’attention et les ressources du développement de la technologie nationale.

L’espoir pour l’IA espagnole : AEPIA

L’Association Espagnole Pour l’Intelligence Artificielle (AEPIA) représente un espoir pour le développement de l’IA en Espagne. Ce groupe de recherche étudie une large gamme de sujets dans le domaine de l’IA, avec la participation d’entreprises et de chercheurs financés par le gouvernement espagnol et l’UE. L’objectif est de résoudre des défis et de créer des technologies d’IA compétitives au niveau international.

Les groupes de recherche de l’AEPIA sont répartis dans toute l’Espagne, principalement dans des universités provinciales. Bon nombre de ces recherches pourraient se transformer en startups ou en compagnies qui dirigeraient l’avenir de l’IA dans le pays.

L’espagnol dans les modèles d’IA

Dans le cadre de la Stratégie d’Intelligence Artificielle 2024 du gouvernement espagnol, le budget du superordinateur MareNostrum 5 du BSC-CNS de Barcelone a été augmenté pour presque doubler sa capacité de calcul. Cette stratégie est axée sur le développement de modèles de langage en espagnol et en langues coofficielles (projet ALIA) pour éviter les biais et améliorer la compréhension dans ces langues.

Le BSC devient ainsi l’axe principal de la stratégie d’IA espagnole, coordonnant techniquement ces nouveaux modèles de langage. En outre, le premier système massif d’IA en langue espagnole, nommé MarIA, a déjà commencé à fonctionner et permet de résumer et de générer des textes en espagnol.

MarIA place l’Espagne en troisième position mondiale en ce qui concerne les modèles d’IA en accès libre, après l’anglais et le chinois. Avec la collaboration de la Bibliothèque Nationale d’Espagne et un financement de la part du Secrétariat d’État de la Digitalisation et de l’Intelligence Artificielle, ce modèle d’IA sera mis à jour et évoluera pour implémenter des chatbots en espagnol et d’autres outils.

En conclusion, l’Espagne a l’opportunité de se positionner comme un leader dans le développement des technologies d’IA. Des initiatives comme l’AEPIA et MarIA sont essentielles pour garantir que le pays ne se contente pas de consommer de la technologie étrangère, mais qu’il contribue aussi de manière significative à l’avancement mondial de l’intelligence artificielle.

«`

Scroll al inicio