Projet DAEMON ouvre la voie à des réseaux 6G efficaces

Le projet européen DAEMON, coordonné par l’Institut IMDEA Networks depuis janvier 2021, s’est conclu après avoir atteint des jalons significatifs dans l’avancement de la technologie des communications mobiles. Ce projet a tracé la voie vers des réseaux 6G efficaces, offrant des avantages clairs pour la société en termes d’infrastructures de communication plus rapides et omniprésentes capables de prendre en charge de nouveaux services.

L’objectif principal du projet était de démontrer comment l’Intelligence Artificielle (IA) peut être intégrée de manière pratique dans les architectures de réseaux mobiles à l’échelle de la production et automatiser la gestion des systèmes au-delà de la 5G et de la 6G. Selon Marco Fiore, chercheur à IMDEA Networks et coordinateur du projet DAEMON, « le modèle architectural natif en IA proposé par DAEMON a été adopté par les Groupes de Travail Architecture 5G PPP et 6G IA, ce qui lui donne un potentiel pour être promu au sein d’organismes de normalisation tels que le 3GPP ». De plus, le projet a généré deux pilotes qui se trouvent actuellement dans le réseau de production de Telefónica, cinq solutions faisant partie de l’initiative Innovation Radar de la Commission Européenne, neuf brevets et plus de 100 articles scientifiques, constituant ainsi un héritage précieux.

Les chercheurs d’IMDEA Networks, en particulier le groupe de Science des Données Réseaux, ont contribué à la personnalisation des fonctions de perte pour l’IA adaptée aux réseaux, introduisant des concepts innovants tels que le méta-apprentissage des pertes. Ils ont également démontré comment les modèles d’IA peuvent être intégrés directement dans le matériel de réseau programmable pour classer les flux de trafic avec des retards de seulement quelques dizaines de nanosecondes.

Défis abordés

Le projet DAEMON a fait face à plusieurs défis, parmi lesquels :

  1. Comprendre les limites de l’IA pour les réseaux mobiles : Une analyse critique et systématique a été menée pour identifier quelles tâches de gestion de réseau peuvent être résolues efficacement avec des modèles d’IA, fournissant des lignes directrices solides pour l’utilisation de l’apprentissage automatique dans l’automatisation des réseaux mobiles de nouvelle génération.
  2. Développer des solutions de gestion de réseau propulsées par l’IA personnalisée : Sur la base des directives précédentes, une gamme d’algorithmes adaptés aux besoins et contraintes spécifiques des environnements de réseaux mobiles a été mise en œuvre, favorisant l’automatisation des tâches de gestion clés.
  3. Concevoir une architecture native en IA de bout en bout : Le premier modèle d’architecture de réseau mobile natif en IA a été esquissé, permettant de coordonner les multiples instances d’IA déployées à travers le réseau.

Production scientifique et recherche future

La recherche réalisée dans le cadre de DAEMON a marqué un tournant dans son domaine, avec des solutions mises en œuvre dans des environnements de réseaux de production pertinents. Le projet a publié plus de 30 articles dans des conférences et revues de haut niveau, y compris ACM SIGCOMM, ACM MobiCom, IEEE INFOCOM, ACM/IEEE Transactions on Networking et IEEE Transactions on Mobile Computing.

Bien que le projet DAEMON soit conclu, la recherche continue avec ORIGAMI, un projet européen successeur débuté en janvier 2024. La quête de réseaux mobiles à latence plus faible, à plus haute performance et fiabilité avance, avec la promesse d’améliorations dans divers secteurs et activités sociales.

DAEMON a laissé une empreinte significative sur l’évolution des réseaux mobiles, et l’avenir semble encore plus prometteur avec des projets tels qu’ORIGAMI poussant l’innovation vers l’avant.

Source : IMDEA

Scroll al inicio