Plus d’un quart des Espagnols souffrent de cauchemars à cause du travail.

Les Espagnols passent en moyenne 1 760 heures par an au travail. Cette routine quotidienne n’affecte pas seulement la productivité, mais influence également le bien-être des employés, même au-delà des heures de travail. Une récente enquête menée par Personio, entreprise leader en logiciels RH pour les petites et moyennes entreprises, révèle des données préoccupantes sur la relation entre le travail et la santé mentale des employés en Espagne.

Selon l’étude, 28% des femmes et 26% des hommes ont eu des cauchemars liés au travail. De plus, 28% des personnes interrogées pensent au travail en dehors des heures de bureau, ce qui indique un niveau élevé de stress parmi les travailleurs espagnols. 35% des participants affirment que le stress lié au travail affecte directement leur santé mentale, tandis que 27% ressentent des impacts physiques.

Un fait alarmant est que près d’un cinquième des personnes interrogées n’a pas demandé d’arrêt de travail pour raison de santé mentale en raison de la perception négative par rapport aux arrêts pour raison de santé physique. Cette réticence est similaire chez les hommes (18%) comme chez les femmes (19%), qui craignent le manque de soutien de l’entreprise ou d’être stigmatisés par leurs collègues et supérieurs.

L’importance d’un environnement de travail sain

Dans un effort pour améliorer l’environnement professionnel, le gouvernement s’est réuni en février avec divers acteurs sociaux pour mettre à jour la Loi sur la prévention des risques au travail. Cent universitaires spécialistes en Droit du travail et de la Sécurité sociale ont demandé à la ministre du Travail, Yolanda Díaz, de prendre en compte les troubles de la santé mentale liés au travail lors des prochains ajustements de la loi.

Les données de l’enquête de Personio soulignent la nécessité pour les entreprises espagnoles de mettre en œuvre des mesures pour garantir un bon environnement de travail. Améliorer la communication interne et gérer les équipes avec empathie sont quelques-unes des demandes les plus marquées par les employés.

Demandes des employés : flexibilité et empathie

L’enquête montre que les employés apprécient particulièrement la flexibilité des horaires, avec 70% des personnes interrogées la considérant fondamentale. De plus, 51% pensent que l’amélioration de la communication interne et des programmes de formation en leadership pour gérer les équipes avec plus d’empathie contribuerait à un meilleur bien-être au travail.

D’autres mesures appréciées incluent avoir accès à un service de thérapie externe (32% des femmes contre 10% des hommes) et la mise en place d’une boîte à suggestions anonyme (25% des femmes contre 11% des hommes). Aussi, le télétravail a été préféré par un pourcentage de femmes trois fois supérieur à celui des hommes.

Chema Ballarín, Head of Southern Europe chez Personio, affirme : « Les organisations doivent s’assurer de prendre des mesures pour soutenir la santé mentale de leurs travailleurs et créer des environnements de travail qui leur permettent de donner le meilleur d’eux-mêmes. Garder les employés heureux augmentera leur loyauté envers l’entreprise et assurera la rétention des meilleurs talents ».

Stress, cauchemars et burnout : les virus du travail

Les résultats de l’enquête de Personio montrent que le stress et les préoccupations liées au travail affectent significativement la vie des employés. La moitié des Espagnols interrogés assurent qu’ils seraient plus productifs s’ils étaient plus heureux dans leur travail. Ces données soulignent la nécessité pour les entreprises espagnoles de créer des environnements de travail sûrs et soutenus.

Les mesures proposées incluent une culture de soutien, des ressources adéquates, une communication ouverte et des horaires de travail flexibles. En fin de compte, les entreprises doivent garantir un environnement qui permette aux employés d’exercer leurs fonctions de manière sûre et sans stress, en promouvant le bien-être pour retenir les talents et éviter le turnover.

En conclusion, les données révèlent que le stress lié au travail et le manque de soutien pour la santé mentale sont des problèmes sérieux qui affectent une grande partie des travailleurs en Espagne. La mise en œuvre de mesures adéquates par les entreprises ne fera pas seulement améliorer le bien-être des employés, mais augmentera également la productivité et la loyauté envers l’organisation.

Scroll al inicio