NVIDIA propulse le supercalculateur ABCI-Q du Japon pour la recherche quantique.

NVIDIA, le géant technologique connu pour ses puissants GPU, a annoncé que le nouveau superordinateur ABCI-Q du Japon, conçu pour stimuler l’initiative de calcul quantique du pays, sera alimenté par des plateformes NVIDIA pour le calcul accéléré et quantique. Cette annonce a été faite lors de la conférence GTC de NVIDIA le 18 mars 2024.

L’ABCI-Q permettra de réaliser des simulations quantiques haute fidélité pour la recherche dans diverses industries. Ce système à haute performance et évolutif est intégré avec NVIDIA CUDA-Q, une plateforme de calcul quantique hybride en source ouverte avec des outils de simulation puissants et des capacités pour programmer des systèmes hybrides quantiques-classiques. Le superordinateur est propulsé par plus de 2.000 GPU NVIDIA H100 Tensor Core répartis sur plus de 500 nœuds interconnectés par NVIDIA Quantum-2 InfiniBand, la seule plateforme de calcul en réseau au monde entièrement déchargée.

Construit par Fujitsu au Centre National de Recherche et Développement pour les Affaires par Technologie Quantique-IA (G-QuAT) de l’Institut National des Sciences et Technologies Industrielles Avancées (AIST), l’ABCI-Q devrait être déployé au début de l’année prochaine et est conçu pour s’intégrer avec les futurs matériels quantiques.

Tim Costa, directeur du calcul haute performance et du calcul quantique chez NVIDIA, a souligné l’importance de la simulation haute performance pour aborder les problèmes les plus difficiles en calcul quantique. Selon Costa, « CUDA-Q et NVIDIA H100 équipent des pionniers tels que ceux de l’ABCI pour réaliser des avancées critiques et accélérer le développement de la superinformatique quantique intégrée ».

De son côté, Masahiro Horibe, sous-directeur de G-QuAT/AIST, a indiqué que « l’ABCI-Q permettra aux chercheurs japonais d’explorer la technologie de calcul quantique pour tester et accélérer le développement de leurs applications pratiques ». Horibe a également souligné que la plateforme NVIDIA CUDA-Q et les GPU NVIDIA H100 aideront ces scientifiques à poursuivre les prochaines frontières de la recherche en calcul quantique.

L’ABCI-Q fait partie de la stratégie d’innovation en technologie quantique du Japon, qui vise à créer de nouvelles opportunités pour les entreprises et la société de bénéficier de la technologie quantique, y compris à travers la recherche en IA, en énergie et en biologie.

Le système ABCI-Q entend être une plateforme pour l’avancée de la simulation de circuits quantiques et de l’apprentissage automatique quantique, la construction de systèmes hybrides classiques-quantiques et le développement de nouveaux algorithmes inspirés par la technologie quantique.

En outre, NVIDIA et G-QuAT/AIST prévoient de collaborer sur des applications industrielles en utilisant l’ABCI-Q. Cela ouvre un éventail de possibilités pour apporter les avancées en calcul quantique à des secteurs clés de l’économie.

Le calcul quantique est un domaine émergent qui promet de révolutionner la façon dont nous traitons et analysons les données. Contrairement aux ordinateurs classiques qui utilisent des bits pouvant être 0 ou 1, les ordinateurs quantiques utilisent des qubits qui peuvent être dans plusieurs états à la fois. Cela permet d’effectuer des calculs beaucoup plus complexes en moins de temps.

Cependant, le calcul quantique fait toujours face à des défis significatifs, tels que l’instabilité des qubits et la difficulté à échelonner les systèmes. C’est pourquoi des initiatives telles que l’ABCI-Q sont si importantes, car elles fournissent aux chercheurs les outils et l’infrastructure nécessaires pour surmonter ces obstacles.

L’annonce de NVIDIA sur sa participation à l’ABCI-Q est un témoignage de l’intérêt croissant et de l’investissement dans le calcul quantique par de grandes entreprises technologiques. Avec son expertise dans les GPU et les plateformes de calcul accéléré, NVIDIA est bien positionnée pour jouer un rôle clé dans l’avancement de ce domaine.

Au fur et à mesure que le calcul quantique continue d’évoluer, il est probable que nous verrons plus de collaborations comme celle-ci entre l’industrie, le monde académique et le gouvernement. Ensemble, ces acteurs peuvent stimuler l’innovation et ouvrir la voie à un avenir où le calcul quantique est appliqué à une large gamme de problèmes, allant de la découverte de médicaments à l’optimisation des chaînes d’approvisionnement.

En conclusion, l’annonce de NVIDIA sur sa participation au superordinateur ABCI-Q du Japon est un jalon significatif dans l’avancement du calcul quantique. Avec son matériel et ses logiciels puissants, NVIDIA aide les chercheurs japonais à repousser les limites de ce qui est possible avec cette technologie transformatrice. À mesure que le calcul quantique continue de mûrir, des initiatives comme celle-ci seront de plus en plus importantes pour débloquer tout son potentiel.

Scroll al inicio