Micron reçoit 6,1 milliards de dollars du gouvernement américain pour construire des usines de puces à New York.

Dans un effort significatif pour renforcer l’indépendance technologique des États-Unis et réduire la dépendance vis-à-vis des fabricants de mémoire externes, Micron Technology a reçu une subvention de 6,1 milliards de dollars du Département du Commerce des États-Unis. Cet investissement fait partie de la loi CHIPS & Science, qui a également bénéficié à des géants tels que Intel, Samsung et TSMC, et vise principalement à renforcer l’infrastructure nationale de fabrication de puces.

La subvention permettra à Micron de construire quatre nouvelles usines de puces dans le centre de New York, dans un projet estimé à 100 milliards de dollars et qui créera environ 50 000 emplois. Ce plan de développement s’étendra sur les 20 prochaines années, consolidant significativement la base manufacturière de semi-conducteurs sur le territoire américain.

Stimuler la production nationale face aux défis mondiaux

L’initiative survient à un moment critique où la dépendance aux puces fabriquées à Taïwan représente un risque significatif pour les États-Unis, en particulier dans un contexte de tensions géopolitiques avec la Chine. Le chef de la majorité démocrate au Sénat américain, Chuck Schumer, a souligné que cet investissement fédéral est une étape transformatrice pour Micron, alignée avec les objectifs de sécurité nationale et de développement économique.

Contexte et concurrence globale

La capacité de production de puces aux États-Unis a diminué de 37 % en 1990 à seulement 12 % en 2020, selon l’Association de l’Industrie des Semi-conducteurs. Ce déclin souligne l’urgence de revitaliser la production nationale face à la concurrence et aux capacités d’expansion en Asie. De plus, des entreprises comme Intel et TSMC ont également reçu des subventions significatives pour augmenter leur production sur le sol américain, soulignant l’intense compétition et le niveau élevé d’investissement requis dans le secteur.

Perspectives et défis futurs

Bien que le projet soit ambitieux, le déploiement effectif de ces nouvelles installations et l’adaptation aux nouvelles capacités de production nécessiteront une gestion minutieuse et stratégique. En outre, l’investissement total dans la loi Chips s’élève à 52,6 milliards de dollars, avec une demande qui dépasse largement les fonds disponibles, ce qui démontre le fort intérêt et le besoin critique d’avancée dans ce domaine.

Cette initiative vise non seulement à assurer le leadership technologique et économique des États-Unis mais aussi à créer des milliers d’emplois, renforcer la sécurité nationale et établir un nouveau précédent dans la production technologique mondiale. Avec ce mouvement, Micron non seulement étend sa présence et ses capacités, mais se positionne également au cœur de la prochaine génération d’innovation technologique en semi-conducteurs.

Scroll al inicio