Lors de la dernière session organisée par AEIT-Madrid, il a été affirmé : «Sans les télécommunications, le secteur de la santé aurait été paralysé».

Avec cette rencontre organisée par l’AEIT-Madrid, les ingénieurs en Télécommunications de Madrid souhaitent mettre en avant le rôle fondamental de l’Ingénierie des Télécommunications dans le secteur de la Santé, qui représente près de 7,5 % du PIB, et qui est actuellement si peu habituel pour ce groupe. On assiste à une nouvelle évolution, où de plus en plus les télécoms joueront un rôle fondamental dans le secteur sanitaire non seulement en Espagne mais aussi au niveau mondial.

«Sans les ingénieurs en Télécommunications, le secteur sanitaire aurait été paralysé». C’est la conclusion à laquelle on est arrivé lors de la rencontre sur ‘Le rôle de l’Ingénieur en Télécommunications dans les soins de santé’, organisée par l’Association Espagnole des Ingénieurs en Télécommunications de Madrid, pour analyser la situation actuelle et l’évolution des soins de santé, non seulement en Espagne mais aussi au niveau international.

Lors de cette rencontre, il a été débattu de la nécessité de mettre en place un cadre pour l’innovation continue, la collaboration multidisciplinaire et le développement professionnel des ingénieurs et de leur capacité à concevoir, mettre en œuvre et maintenir l’infrastructure technologique nécessaire à leur développement qui positionne le groupe dans une situation privilégiée pour jouer un rôle clé et structurant.

De l’avis de Verónica Verdugo, Modality Manager de Cardiologie chez PCS en GE Healthcare, l’une des principales compagnies d’équipements médicaux dans le monde et professeure associée à l’Université Rey Juan Carlos de Madrid, «depuis l’industrie, les profils professionnels incluent non seulement des ingénieurs biomédicaux mais aussi des ingénieurs en télécommunications et en informatique. Actuellement, dans les hôpitaux, il y a déjà de nouveaux postes de travail occupés par des ingénieurs, non seulement dans les départements d’électromédecine, mais aussi en support dans des départements cliniques spécifiques».

Quant à José Carlos Fernández de Aldecoa, ancien président de la Société Espagnole d’Électromédecine et d’Ingénierie Clinique et ex-directeur technique de l’Hôpital Universitaire des Canaries et ancien président de la Société Espagnole d’Électromédecine et d’Ingénierie Clinique, il a souligné que «les ingénieurs en Télécommunications jouent un rôle très important, et très peu connu du grand public, dans différents domaines de la santé». En particulier, «à l’intérieur des hôpitaux, ils sont pertinents en tant que responsables techniques non seulement des aspects relatifs aux TIC mais aussi dans la gestion et la maintenance des équipements, des installations et des dépendances hospitalières», a affirmé Fernández de Aldecoa.

Selon Enrique Gómez, président de la Société Espagnole d’Ingénierie Biomédicale et professeur à l’Université Polytechnique de Madrid, les «importants défis de la santé et le besoin actuel des technologies médicales, ainsi que la transformation digitale de la santé pour affronter ces nouveaux défis».

Durant la journée, on a également analysé les défis et enjeux que représente l’intégration de ces professionnels dans le monde sanitaire. «Même dans ce domaine de la santé, l’ingénieur en télécommunications joue un rôle fondamental et beaucoup de collègues apportent une grande valeur au secteur et à la société dans tous ses domaines; pour cette raison, il est essentiel que l’attitude soit celle d’apprendre, nous devons avoir un apprentissage constant, et nous former aussi dans ces matières», souligne la présidente de l’AEIT-Madrid, Inmaculada Sánchez Ramos.

De son côté, Victoria Ramos, secrétaire du Conseil d’Administration de l’AEIT-Madrid, a souligné que cette rencontre a permis d’approfondir cette discipline appliquée à la médecine et à la santé, «les soins de santé sont une préoccupation humaine qui a incorporé les avancées scientifiques et technologiques existantes à chaque époque. Pour cette raison, l’idée et la vision sur la situation actuelle et l’évolution future de la technologie sont fondamentales pour la santé. Gérer l’information, gérer les données depuis leur origine jusqu’à leur fin, analyser les infrastructures hospitalières, leurs équipements, connexions et couverture, sera fondamental pour garantir une santé de qualité pour tous».

Scroll al inicio