La conversation sur le «Cloud Exit» prend de l’ampleur : Alternatives aux clouds hyperscalaires

Au cours des derniers mois, le débat sur la sortie du cloud public a pris de l’ampleur. David Heinemeier Hansson, l’un des premiers CTOs à parler ouvertement des défis et des limites des stratégies de cloud hyperscale, a documenté son départ dans une série de blogs. Et il n’est pas le seul. D’autres, comme Daniel Tremayne-Pitter, fondateur et PDG de la société de conseil en stratégie technologique Dark Matter, ont également rejoint la conversation.

Pourquoi Quitter le Cloud ?

Au début des années 2010, l’adoption massive du cloud hyperscale a été motivée par l’avantage perçu de passer d’un modèle CAPEX à OPEX. Cependant, de nombreuses entreprises ont réalisé que déplacer des applications inefficaces vers le cloud résultait en des coûts élevés, semblable à laisser les appareils électroménagers allumés à la maison, accumulant de grandes factures.

Daniel Tremayne-Pitter explique : « À mesure que nous entrons dans une nouvelle ère d’IA, les organisations auront besoin d’infrastructures solides et de comportements différents pour construire de meilleurs résultats. Sinon, elles risquent de répéter les erreurs du passé avec une autre couche de décisions technologiques motivées par le statut ».

Le Cloud Hyperscale n’est Pas Annulé

Malgré la recherche croissante d’alternatives à AWS, GCP et Azure, le cloud hyperscale reste une solution puissante pour certains besoins. Les startups sans une idée claire de leurs besoins en scalabilité ou celles avec des demandes extrêmement volatiles, comme Netflix, dépendent de la capacité d’échelle instantanée offerte par le cloud hyperscale.

John Musser, Directeur Senior de l’Ingénierie chez Ford Pro, commente : « Il s’agit de dimensionner correctement, en équilibrant la rentabilité, la capacité, la réglementation et la confidentialité ».

Trois Alternatives au Cloud Hyperscale

Pour les entreprises envisageant de réduire leur dépendance au cloud hyperscale, il existe plusieurs alternatives viables.

Option 1 : Centre de Données sur Site

Un centre de données sur site permet aux entreprises de gérer leur propre infrastructure avec leurs ressources, leur offrant un contrôle total sur les données et la sécurité. Cependant, cela nécessite un investissement significatif en matériel, maintenance et personnel spécialisé. Cette option a été efficace pour des entreprises comme 37Signals, qui ont réussi à réduire leurs coûts mensuels de cloud de 60 %.

Option 2 : Colocation

La colocation implique d’acheter du matériel et de le stocker dans un centre de données externe. Elle offre un contrôle sur les serveurs et une connectivité fiable, avec moins de coûts et de complexité qu’un centre de données propre. Cependant, elle reste intense en capital et nécessite de gérer et d’actualiser le matériel en continu.

Option 3 : Hébergement de Serveurs Bare Metal

L’hébergement de serveurs bare metal permet de louer des serveurs dédiés sans la nécessité d’acheter et de maintenir son propre matériel. Il offre de la flexibilité pour construire des solutions personnalisées et un contrôle sur la sécurité, avec des opportunités d’optimisation des coûts et de support du fournisseur. Idéal pour les entreprises ayant des besoins en ressources stables et des événements de scaling prévisibles.

La Génération du ‘Right-Sizing’

Davantage d’entreprises cherchent des alternatives à Google Cloud, Amazon AWS et Microsoft Azure non pas pour diaboliser ces produits, mais pour mieux aligner leurs priorités. La clé est d’optimiser chaque charge de travail en fonction de ses besoins spécifiques, en combinant différents types d’infrastructure selon les besoins.

Comme le dit Corey Quinn, économiste du cloud, « Le cloud est devenu nébuleux dès son apparition ». L’industrie doit fournir des informations objectives et compréhensibles pour que les entreprises puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs infrastructures.

En résumé, la conversation sur la sortie du cloud est une question de présenter toutes les options de manière objective et transparente, permettant aux entreprises de trouver le juste équilibre entre le coût, la performance et la scalabilité.

Scroll al inicio