Espagne avance vers l’ère de la fibre : Le passage de l’ADSL commence

À partir du 19 avril, un jalon dans l’histoire des télécommunications en Espagne est marqué avec le début de la migration massive de l’ADSL vers la fibre optique, menée par de grands opérateurs comme Telefónica. Ce changement représente un bond significatif en termes de qualité et de vitesse de la connexion internet pour des milliers d’utilisateurs, offrant des alternatives comme le très haut débit par satellite ou réseau mobile pour ceux qui n’ont pas encore accès à la fibre.

Le processus de transition, connu sous le nom familier de ‘coupure’ de l’ADSL, n’est pas un événement abrupt, mais plutôt l’apogée d’un effort qui a commencé il y a des années. Telefónica, sous sa marque Movistar, a été pionnière dans cet effort, avec la fermeture de ses premiers centraux en cuivre déjà en 2016 et 2017 à Torrelodones et Sant Cugat. L’entreprise a accéléré le rythme, fermant jusqu’à 50 centraux en 2018 et continuant jusqu’à aujourd’hui.

L’ADSL, qui utilisait l’infrastructure de ligne téléphonique traditionnelle en cuivre, est devenu obsolète face aux demandes modernes de plus grande vitesse et fiabilité offertes par la fibre optique. Depuis 2007, Telefónica a commencé des essais pilotes en remplaçant le cuivre par la fibre, permettant un déploiement qui atteint désormais 96% de la population espagnole. Pour les 4% restants, la solution vient sous forme de connexions avancées comme le très haut débit via satellite ou réseau mobile.

Outre Telefónica, d’autres opérateurs comme Vodafone et Orange sont également en train de migrer complètement vers la fibre ou d’autres alternatives haut débit, prévoyant de compléter leurs transitions dans les prochains mois. Vodafone a prévu de finaliser sa coupure de l’ADSL en juin, tandis qu’Orange est en pleine campagne de notification auprès de ses utilisateurs.

Movistar a lancé sa nouvelle tarification « Movistar Internet Radio » avec un routeur spécialisé qui offre une connexion internet par le biais de la technologie 3G/4G avec des vitesses allant jusqu’à 20 Mbps à un coût de 31,90 euros. De plus, pour les zones où la couverture de la fibre n’est pas viable, ils ont introduit le plan « Internet Radio 5G», qui promet des vitesses allant jusqu’à 1 Gbps pour 41,90 euros par mois.

D’autre part, Adamo est un autre opérateur qui se prépare à ce changement en proposant trois nouvelles offres destinées à ceux qui bientôt ne pourront plus utiliser les tarifs ADSL. Ces plans incluent des combinaisons de fibre et mobile avec des prix allant de 26 à 41 euros, selon la vitesse de la connexion et les services mobiles inclus.

LCRcom du Groupe Aire offre également une solution d’Internet par Satellite pour fournir une connectivité professionnelle là où les autres réseaux ne parviennent pas.

Ce changement représente non seulement une amélioration de l’infrastructure des télécommunications du pays, mais aussi un pas en avant vers l’inclusion numérique et la modernisation qui permettra à l’Espagne de rester compétitive dans le paysage numérique mondial.

Source: 20bits

Scroll al inicio