Direct au mobile, le nouveau service des satellites Starlink.

SpaceX a marqué un nouveau jalon dans son ambition de révolutionner les télécommunications mondiales avec le lancement réussi de 21 satellites Starlink, dont six sont équipés de la technologie nécessaire pour offrir des services directement aux téléphones mobiles et concurrencer toutes les entreprises de télécommunications du monde. Ce lancement, effectué par une fusée Falcon 9, démarre officiellement le déploiement de son service de connectivité mobile global, promettant une couverture dans les endroits les plus reculés de la planète.

Les satellites Starlink DTC (Direct To Cell, selon l’acronyme en anglais) fonctionneront comme des tours de téléphonie mobile spatiales, ce qui permettra à SpaceX d’offrir une couverture mobile universelle une fois que sa constellation de plus de 7.500 satellites sera complètement opérationnelle. Cette avancée fait suite aux essais réussis en début d’année, où la société a réussi à envoyer des messages texte entre des mobiles standards sans complications, démontrant la viabilité de sa technologie.

Bien que la disponibilité des messages texte via ce service soit prévue pour la fin de cette année, les utilisateurs devront attendre jusqu’en 2025 pour profiter de services complets de voix et de données, y compris l’IoT (Internet des Objets). Contrairement à son service d’accès à Internet, qui est disponible pour les consommateurs individuels, le service de téléphonie mobile de Starlink nécessitera que les opérateurs mobiles s’associent avec SpaceX pour offrir la connectivité à leurs clients.

Plusieurs opérateurs de télécommunications ont déjà signé des accords avec SpaceX pour tirer parti de cette technologie émergente. Parmi eux figurent T-Mobile aux États-Unis, le premier à rejoindre le projet, Optus en Australie, Rogers au Canada, Entel au Chili et au Pérou, KDDI au Japon, One en Nouvelle-Zélande et Salt en Suisse. Cette collaboration entre SpaceX et les opérateurs de téléphonie mobile promet d’élargir significativement l’accessibilité et la qualité de la couverture mobile à l’échelle mondiale.

Entre-temps, AST SpaceMobile, un autre acteur dans la course pour fournir une connectivité mobile globale par satellite, a réalisé des essais réussis avec son satellite BlueWalker 3. Néanmoins, il fait face à des défis financiers qui remettent en question la continuité de son projet, en contraste avec les avancées substantielles de SpaceX dans ce domaine.

L’initiative de SpaceX ne représente pas seulement un pas en avant dans la connectivité globale, mais envisage également un avenir où la couverture de téléphonie mobile ne sera plus limitée par la géographie, offrant de nouvelles opportunités pour le développement et l’inclusion numérique dans le monde entier. Avec le déploiement en cours de son réseau de satellites Starlink, SpaceX est bien positionnée pour mener cette transformation dans les télécommunications, promettant de connecter des personnes dans tous les coins de la planète.

Scroll al inicio